Accueil Culture Livres

Les lycéens couronnent enfin David Diop

Le roman halluciné d’un tirailleur sénégalais dans la Grande Guerre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Goncourt des Lycéens, préféré aux premiers de deux femmes (dont celui d’Adeline Dieudonné), Frères d’âme, de David Diop, avait été retenu par tous les jurys des grands prix traditionnels – et n’en avait obtenu aucun. Ce sont finalement les jeunes lecteurs qui ont été le plus touchés par cette histoire de soldat africain que la mort de son meilleur ami, bouleverse à un point, qu’il fallait bien du talent pour restituer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs