Accueil Médias

Facebook se défend après avoir été accusé d’avoir orchestré une campagne de «fausses informations »

Le réseau social se défend d’avoir payé une société de relations publiques pour « répandre de fausses nouvelles » sur le milliardaire George Soros.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Facebook s’est défendu jeudi d’avoir orchestré une campagne de dénigrement visant entre autres le financier George Soros, afin de détourner l’attention du scandale autour de l’ingérence russe avant les élections américaines de 2016, un reproche que lui fait le New York Times dans une longue enquête.

Le NYT «  a tort de suggérer que nous ayons jamais demandé à (la société de relations publiques) Definers de payer pour, ou d’écrire des articles pour le compte de Facebook, ou de répandre de fausses informations  », se défend Facebook dans un communiqué jeudi. Le géant de l’internet n’en a pas moins «  rompu son contrat  » mardi soir avec cette société de relations publiques, proche du parti républicain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs