Accueil Monde

Maroc-Algérie: le discours du roi met Alger sur la défensive

En appelant Alger à un dialogue franc et direct, sans tabou et sur tous les sujets qui fâchent, Mohamed VI s’est donné le beau rôle. Le mutisme officiel d’Alger ne fait rien pour atténuer cette impression.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Est-il possible de réconcilier deux frères ennemis quand ils s’appellent Maroc et Algérie ? De lourds contentieux minent leurs relations depuis quasiment l’indépendance de la seconde, en 1962, et la frontière commune a été fermée par Alger en 1994, il y a donc 24 ans déjà. Ce 6 novembre, le roi Mohamed VI a lancé un appel pour un « dialogue franc et direct ». Plus d’une semaine plus tard, les autorités algériennes n’ont pas encore répondu et on peut estimer que ce silence hautain constitue en soi la réponse d’Alger.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs