La radio numérique (DAB+) débarque à Bruxelles et en Wallonie (vidéos)

La radio numérique (DAB+) débarque à Bruxelles et en Wallonie (vidéos)

Les acteurs radiophoniques publics, privés et indépendants ont donné jeudi le coup d’envoi du déploiement final à Bruxelles et en Wallonie de la radio numérique hertzienne (DAB+), laquelle remplacera à terme la couverture FM actuelle.

Ce jeudi a en effet débuté une série de tests techniques opérationnels entre les réseaux privés et ceux de la RTBF sur une première série d’une dizaine d’émetteurs.

Ce nombre sera progressivement étendu à 24 émetteurs au cours des neuf mois à venir afin d’augmenter la couverture DAB+, laquelle devrait théoriquement supplanter la FM analogique d’ici l’été prochain.

Migrer progressivement

Les opérateurs radios continueront toutefois à diffuser simultanément en analogique et en digital (période dite de « simulcast »), afin de permettre aux auditeurs de migrer progressivement d’un mode à l’autre en s’équipant d’une radio DAB+. Aucune échéance n’a encore été fixée pour l’arrêt total de la diffusion analogique en Fédération Wallonie-Bruxelles.

« Un jour historique »

«  Ce 15 novembre est un jour historique », s’est félicité le ministre des Médias Jean-Claude Marcourt lors d’une petite cérémonie jeudi matin à son cabinet à Bruxelles.

«  Grâce au DAB+, les auditeurs auront une meilleure qualité d’écoute, une offre de radios plus large ainsi qu’une offre de services multimédias renforcée. Le DAB+ a aussi l’avantage de mettre toutes les radios sur un même pied d’égalité. Les radios indépendantes auront ainsi la même qualité de diffusion que les grandes radios », a-t-il ajouté.

La transition vers le DAB+ a bénéficié ces dernières années d’un soutien financier public de près de 13 millions d’euros.

A l’heure actuelle, 16 radios sont déjà disponibles en DAB+, mais leur nombre devrait passer d’ici l’année prochaine à une trentaine.

Si la disponibilité de la radio numérique hertzienne est déjà très forte à Bruxelles, en Brabant wallon ainsi que dans le Hainaut, des efforts restent à faire en provinces de Namur ou du Luxembourg où seuls 70 % de la population est couverte à l’heure actuelle.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous