Accueil Société

Steven Vanackere confirmé comme directeur de la Banque Nationale

En parallèle, le gouvernement a également décidé d'une réforme qui aboutira à terme à un plus grand nombre de femmes dans les organes directeurs de la Banque nationale.

Temps de lecture: 1 min

Le comité des ministres restreint a confirmé, jeudi soir, la nomination de l’ancien ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V) au comité de direction de la Banque nationale de Belgique (BNB). Il y remplacera Marcia De Wachter, seule femme présente au sein de ce comité. Cette nomination «masculine», à la suite de laquelle plus aucune femme n’est représentée au sein des instances dirigeantes de la BNB, avait suscité des remous.

Face à la polémique, le kern a donné son feu vert à la réorganisation de la direction de la Banque nationale, telle que proposée la semaine passée par le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA). Celui-ci souhaite notamment qu’il y ait au minimum un tiers de membres d’un des deux sexes au conseil de régence «nouvelle formule» afin de garantir la présence de femmes dans cet organe. En outre, le président du conseil devra impérativement être une femme si le gouverneur est un homme. Par contre, le ministre N-VA ne veut pas de quota dans le comité de direction de la BNB.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Daniel Carlier, jeudi 15 novembre 2018, 23:05

    Vraiment plus aucune honte ne sera épargnée par ce gouvernement

  • Posté par Daniel Carlier, jeudi 15 novembre 2018, 23:04

    on comprend mieux pourquoi le gouvernement a traîné et reporté les auditions dans le dossier financier des intérêts de l'argent bloqué de Khadafi. Il fallait nommé Vanackere avant de laisser entendre le haut fonctionnaire par la commission des finances et que la vérité éclate au grand jour. Maintenant Vanackère est protégé et nommé ..... Bien joué les politiciens de merde

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 15 novembre 2018, 20:45

    Et une muflerie de plus, on est plus à a cela près. La suédoise dévoile une à une toutes les facettes d'une droite pourtant connue, anti-sociale, conservatrice, misogyne, raciste et j'en passe! Si la suédoise repasse en 2019, faudra pas s'étonner de voir un gouvernement avec une seule femme secrétaire d'Etat à la condition féminine! Carton rouge à Charles Michel, décidément en dessous de tout!

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko