Hausse du prix du carburant: premières actions des «gilets jaunes» en Belgique (vidéos)

Ils l’avaient annoncé, ils l’ont fait : plusieurs Belges ont décidé de rejoindre le mouvement des « gilets jaunes » lancé en France contre la hausse des prix des carburants. Plusieurs groupes et événements Facebook invitent à suivre la même procédure et à bloquer routes et points stratégiques à travers le pays pour faire entendre le mécontentement des citoyens contre les mesures fédérales.

Les premiers blocages ont fait leur apparition ce vendredi matin, comme le rapporte RTL Info, sans causer de réelles perturbations ce vendredi matin. Une septantaine de personnes empêchent les camions d’entrer sur le site de « Total » à Wandre tandis que le site du groupe « Gilops », une société de stockage et fournisseur de mazout, connaît également des blocages à quelques kilomètres de là.

C’est un autre dépôt « Total » qui est bloqué par des dizaines de personnes, dans le Hainaut cette fois, à Feluy, près de Charleroi. Les manifestants bloquent l’accès des camions au site. «La circulation est quelque peu ralentie à cet endroit», précise la bourgmestre. Les manifestants distribuent des tracts aux automobilistes qui passent par là.

A Wierde, près de Namur, plusieurs manifestants se sont rassemblés au dépôt de Proxyfuel. Les protestataires sont arrivés jeudi soir et ont passé la nuit sur place. Le blocage devrait se poursuivre toute la journée. Seuls les camions livrant des carburants routiers sont bloqués. Ceux transportant du mazout de chauffage ne sont pas impactés.

Par contre, il n’y a aucun problème sur les routes. Une carte publiée sur un groupe du réseau social reprend l’ensemble des blocages prévus :

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Environ un millier de personnes sont en quarantaine dans l’ouest de l’Allemagne vendredi, maintenant que le nombre de cas confirmés est passé à 53. La mesure s’applique au district de Heinsberg, très près de la frontière avec la Belgique.

    Le coronavirus bouleverse la planète

  2. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    La Bruxelles de 2050 germe aujourd’hui

  3. ELPais

    Hillary Clinton: «Les services secrets russes travaillent encore pour Trump»

La chronique
  • Allô, Alost?

    Allô, Alost ?

    Ouais, à l’eau…

    Et merci au Dieu de l’Ancien Testament d’avoir arrosé les comiques du coin ce dimanche de carnaval, on aurait dit les premières heures du Déluge. L’Ancien Testament est la Bible des Juifs. Ce qui souligne le pouvoir exorbitant de ces gens-là. La seule question que se posait Noé dimanche dernier était : qui de tous ces animaux laisser entrer dans l’Arche ? Aux dernières nouvelles, il a décidé de couler avec son rafiot.

    Dieu a fait l’homme à son image, paraît-il. Pourquoi l’homme d’Alost doit-il alors se cacher derrière des masques affreux ?

    Le nœud de cette affaire, c’est la définition de l’humour. Une quête impossible. Ce qui fait rire votre voisin et vous laisse de glace ou vous agace, est-ce de l’humour ? Bien sûr que oui car pour qui vous prenez-vous ? Pourquoi auriez-vous meilleur goût que votre voisin ?

    ...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite