Accueil Sports Sports moteurs Rallye

Rallye d’Australie: Mads Ostberg en tête après la première journée, Thierry Neuville dixième après avoir déjanté (vidéo)

À l’issue de la première journée du rallye d’Australie, la dernière épreuve du championnat du monde WRC 2018, Mads Ostberg (Citroën C3 WRC) est en tête.

Vidéo - Temps de lecture: 1 min

Le Norvégien possède 6.8 secondes d’avance sur le premier poursuivant l’Irlandais Craig Breen (Citroën C3 WRC). Jari Mati Latvala (Toyota Yaris WRC) suit en troisième position avec 8.7 secondes. Dans la lutte pour le titre mondial, Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) est actuellement en très mauvaise position.

À la réception d’un saut dans la 6e spéciale, son pneu arrière gauche a déjanté et crevé. Notre compatriote a perdu un temps précieux (54.4 secondes sur Breen et 40.2 secondes sur Ogier).

Au classement, Neuville est dixième à 1 : 11.9 d’Ostberg. Son concurrent direct pour le titre mondial, le quintuple tenant Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC) est 7e à 38.2 secondes septième. Le Français compte 33.7 secondes d’avance sur le Saint-Vithois. Il reste 16 spéciales à parcourir les deux prochains jours à Neuville pour tenter de renverser la situation. Ogier possède 3 points d’avance sur Neuville au championnat.

 

Rallye d’Australie: Thierry Neuville perd du terrain sur une crevaison, le titre s’éloigne (vidéo)

Pointé devant Ogier après les 5 premières spéciales du rallye, Thierry Neuville a perdu 40 secondes dans la 6e, suite à une crevaison ! Il est désormais 10e au général et devra ouvrir la route samedi. Ses chances de titre s’amenuisent…

De notre envoyé spécial - Temps de lecture: 3 min

Ce n’était pas terrible, mais ce n’était pas trop mal non plus : après les 5 premières spéciales du rallye (dont la 5e où il a même signé le meilleur temps), Thierry Neuville occupait la 7e place provisoire du classement général du rallye d’Australie. À 20 secondes du leader Ostberg (Citroën) et à 11 secondes de Tanak (3e sur sa Toyota), mais deux rangs et 7,3 secondes devant Sébastien Ogier.

AUTO-RALLY-AUS

Puis, dans la 6e spéciale, le pilote Hyundai a été victime d’une crevaison suivie d’un tout droit dans une chicane : assez pour perdre 40 secondes d’un coup sur Ogier, et pour dégringoler à la 10e place au général…

« Le pneu a déjanté »

« Cela s’est passé sur une portion de route assez rapide, où les virages en appui se succédaient », racontait un Thierry Neuville plutôt fataliste, vendredi après-midi, à l’avant-dernier regroupement de la journée. « Dans un long droit un peu bosselé, on a déjanté. J’étais perturbé par le comportement de la voiture ensuite, au point que je me demandais même s’il y avait un ou deux pneus crevés. Déconcentré, j’ai alors abordé une chicane un poil trop vite, vu les conditions dans lesquelles je me trouvais, ce qui m’a fait perdre une dizaine de secondes supplémentaires… »

« Même la pluie ne m’aidera pas à remonter »

Un brin résigné, le pilote Hyundai disait alors vouloir maintenant… « me faire plaisir jusqu’à la fin du rallye. Ce n’est pas fini, il peut encore se passer plein de choses, mais je ne suis plus totalement maître de mon destin. Samedi, je vais devoir ouvrir la route (NDLR : derrière le belgo-grec Jourdan Serderidis), et je vais déguster s’il fait sec. Et s’il pleut, je ne pourrai jamais regagner autant de temps à la régulière. »

« Les crevaisons font partie du sport »

Comme il le disait franchement, Thierry Neuville n’avait alors plus qu’à souhaiter des problèmes pour Sébastien Ogier, tout en gardant un œil sur ce diable de Tanak, certes plus éloigné au championnat, mais qui occupait la 5e place du classement après avoir, lui aussi, rencontré quelques soucis notamment liés à une attaque de tous les instants. « Les crevaisons font partie du sport », disait encore Neuville. « Et si cela m’empêche d’être champion, il faudra l’accepter… »

AUTO-RALLY-AUS (3)

Vendredi en début de soirée, deux courtes super-spéciales étaient encore au menu des concurrents. Samedi, la plus longue journée (133 km chronométrés) allait proposer 10 spéciales qui s’apparentaient déjà à un chemin de croix pour Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul. Famille et supporters qui les entouraient tentaient alors de les persuader que beaucoup de choses encore allaient pouvoir se passer d’ici au terme d’une saison truffée de rebondissements.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

F1, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb