Accueil Culture Livres

Adeline Dieudonné: la souffrance du quotidien

Adeline Dieudonné, finaliste du prix Rossel 2018. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le pitch. Une ado narratrice, un petit frère traumatisé, une mère amibe, ainsi l’appelle le père chasseur et tyran domestique brutal. Une pièce pour les trophées, le reste du pavillon pour brider l’épanouissement. Il reste à raconter des histoires merveilleuses pour compenser les souffrances du quotidien. Et aller, en souriant de la noirceur bien installée, vers le drame libérateur. Un premier roman qui constitue la grande révélation de la rentrée littéraire, succès public et déjà quelques prix.

La première phrase. «  A la maison, il y avait quatre chambres. La mienne, celle de mon petit frère Gilles, celle de mes parents et celle des cadavres. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs