Accueil Culture Livres

Sébastien Ministru: le pouvoir de la lecture

Sébastien Ministru, finaliste du prix Rossel 2018. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le pitch. Antoine veut se rapprocher de son père, immigré sarde en Belgique, bourru, autoritaire et analphabète. Le père accepte à condition que le fils lui apprenne à lire. Pouvoir de la lecture et de l’écriture : le vieillard devient plus calme, se fait plus doux, réintègre en quelque sorte la société des hommes. Mais ce n’est pas Antoine qui fait le prof, c’est Ron, un jeune prostitué.

La première phrase. «  Je ne suis pas beau mais je ne suis pas laid. La seule fois où je me suis vraiment effrayé en me regardant dans le miroir, c’est le jour où, jouant avec ma main pour cacher ma bouche, et fixant mon regard, j’ai cru apercevoir mon père. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs