Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan affichaient des mines graves, jeudi à Moscou, au moment de présenter l’accord qu’ils avaient conclu au terme de très longues discussions.
Atmeh, nord-ouest de la Syrie, à la frontière turque close. Les réfugiés s’y entassent...
Un convoi militaire turc non loin d’Idlib
: le président Erdogan a lancé son opération «
Bouclier de printemps
» sur le territoire syrien.
Nos autres idées «évasion» de la semaine
PHOTONEWS_10816652-014
Berlin, le 19 janvier. A l’extérieur de la conférence sur la Libye, des manifestants dénoncent Khalifa Haftar.
Vladimir Poutine et son nouveau Premier ministre Mikhaïl Michoustine lors d’un entretien en tête à tête, mercredi au Kremlin.
IRAN-CRASH_TRUMP
USA-TRUMP_
Qassem Soleimani était devenu une sorte de «
vice-roi
» en Syrie et en Irak, modelant leur avenir à sa guise pour mieux ménager les intérêts de l’Iran. © Photo News.
RUSSIA PUTIN THEATRE-GRCF6L3GA.1
«
Mir
», l’autre mine de Mirny, un trou béant près du centre-ville avec ses 525 mètres de profondeur.
SYRIA-CONFLICT-IDLIB-AFP PICTURES OF THE YEAR 2019
Les présidents Poutine (à dr.) et Zelensky, lors de la réunion de Paris, le 9 décembre dernier.
Autoportrait
BELGIUM-EU-SUMMIT-DIPLOMACY-POLITICS
Boris Johnson à l’heure du laitier pour un ultime porte-à-porte intensif dans les dernières heures d’une campagne qui aura surtout été marquée par les outrances et les mensonges des uns et des autres.
Chef d’État, une cible de choix
President Donald Trump
Moscou dénonce une «hystérie antirusse devenue chronique»