Accueil Belgique Politique

Le gouvernement se donne du temps sur le pacte migratoire de l’ONU

Toujours pas d’accord au sein de la suédoise. Analyse juridique et politique sont en cours, avant une probable signature de ce pacte par notre pays. Qui comportera sans doute une « explication de vote », pour apporter quelques précisions. Et emporter l’adhésion de tous les partenaires gouvernementaux.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Toujours pas d’accord gouvernemental sur le pacte de l’ONU sur les migrations : un kern jeudi en fin d’après-midi et un conseil des ministres vendredi matin n’ont pas apporté de réponse finale. On sait que la N-VA craint que la signature de ce pacte contraigne la Belgique à aménager sa politique migratoire à la baisse, à revoir sa législation en la matière et, in fine, favorise la migration illégale. «  Il y a beaucoup de fake news qui sont lancées  », a déclaré le vice-Premier CD&V Kris Peeters, vendredi matin, à l’entrée du conseil des ministres. «  La N-VA a souvent une lecture des textes qui n’est absolument pas correcte  », a renchéri le vice-Premier VLD, Alexander De Croo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs