Accueil Sports Sports moteurs Rallye

Quand le rallye devient un sport d’équipe

Les consignes chez Ford ont permis à Ogier de remonter au classement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La scène se déroule vendredi, à quelques dizaines de mètres de l’arrivée de la 6e spéciale tracée dans le parc naturel de « Sherwood », homonyme de cette forêt si chère à Robin des Bois qui avait pour habitude d’y détrousser les riches au profit des pauvres… Daniel Barritt, le copilote d’Elfyn Evans, égrène patiemment les secondes avant de « relâcher » son pilote qui a ainsi laissé s’écouler le temps « nécessaire » à Sébastien Ogier pour lui passer devant au général. Un leader du championnat qui venait de profiter quelques minutes plus tôt d’un exercice similaire effectué par son autre équipier Suninen. Dans la forêt de Sherwood australienne, ce sont les pauvres qui se font détrousser au profit des riches…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs