Accueil Belgique

Bruxelles connaît un certain équilibre, mais il est fragile

La situation des piscines bruxelloises est moins préoccupante qu’en Wallonie. Mais les communes sont unanimes : pourtant plébiscitées, ces infrastructures restent un poids pour la commune.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C ’est un “mal” nécessaire, lance Ahmed El Khanouss, échevin des Sports à Molenbeek. La piscine est un complexe sportif énergivore : c’est le bâtiment le plus cher à construire et à gérer pour une commune, d’où les réticences de certaines… Mais c’est également un service public que l’on se doit d’offrir au citoyen. Pour trouver son équilibre, il faut être un peu funambule. »

Si les piscines de la capitale sont moins à plaindre que celles de la Région wallonne, les difficultés sont loin d’être inexistantes. En 2017, perspective.brussels, le Centre d’expertise régional initiateur de la stratégie de développement du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale, y a estimé le coût d’entretien d’une piscine à 1.000 euros annuels par m² de cuve. Ce chiffre tient compte de tous les aspects : dépenses énergétiques, entretien, personnel…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs