Accueil Monde États-Unis

Les Etats-unis ouvrent la voie à l’autorisation de la «viande de laboratoire»

Une « viande » conçue à partir de cellules-souches d’animaux.

Temps de lecture: 2 min

L’administration américaine a dévoilé vendredi un cadre réglementaire ouvrant la voie à la commercialisation d’aliments conçus à partir de cellules de viande. Après une conférence publique en octobre destinée à débattre de la « régulation nécessaire pour à la fois encourager ces produits alimentaires innovants et maintenir les normes de santé publique les plus strictes », le ministère de l’Agriculture (USDA) et l’agence en charge de la sécurité alimentaire (FDA) ont décidé d’en partager la supervision, explique un communiqué commun.

Selon le cadre réglementaire proposé, la FDA serait chargée de contrôler tout ce qui concerne les cellules, depuis leur prélèvement sur des bovins ou des volailles jusqu’au stade de la différenciation cellulaire. Le ministère de l’Agriculture superviserait de son côté tout ce qui relève de la production et de l’étiquetage des produits issus de ces cellules. Les détails sont encore en train d’être affinés mais les deux agences estimant avoir les autorisations réglementaires nécessaires, «  l’administration ne pense pas qu’une loi spécifique sur le sujet soit nécessaire », indique le communiqué.

Un produit appelé « viande » ?

Plusieurs start-up se sont lancées ces dernières années sur le créneau de la viande conçue à partir de cellules-souches d’animaux. Le coût de production est encore très élevé et aucun produit n’est pour l’instant disponible à la vente.

Mais la société américaine Just, aussi connue pour sa mayonnaise sans œuf, a encore récemment fait part de son intention de commercialiser, pas forcément aux Etats-Unis, un produit à base de cellules de viande d’ici la fin de l’année si elle obtenait les autorisations nécessaires.

Dans son communiqué, l’administration américaine n’a en revanche pas indiqué si les produits issus de cellules animales pouvaient s’appeler « viande », un point de contentieux entre les associations représentant les éleveurs et les partisans de produits alternatifs.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , samedi 17 novembre 2018, 16:03

    L'avantage de ce genre de nourriture c'est qu'elle est totalement aseptisée.De quoi réjouir ceux qui ont peur de tout.

  • Posté par Poels Jean-pierre, samedi 17 novembre 2018, 15:31

    Après Canada Dry: « Ça a la couleur de l'alcool, le goût de l'alcool… mais ce n'est pas de l'alcool », voici « Ça a la couleur de la viande, (?) le goût de la viande (?)… mais ce n'est pas de la viande »! Bon appétit!

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , samedi 17 novembre 2018, 15:06

    Après la viande aux hormones, voila que Trump nous enverra de la viande synthétique....

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une