Accueil Monde Proche-Orient

Syrie: 43 morts en majorité des civils dans des raids de la coalition anti-Etat islamique

Temps de lecture: 2 min

Au moins 43 personnes, dont 36 membres de familles de djihadistes du groupe Etat islamique (EI), ont été tuées samedi dans des frappes imputées à la coalition internationale dirigée par Washington, dans l’est de la Syrie, a indiqué une ONG.

«  Au moins 36 civils, dont 17 enfants, ont été tués à l’aube dans des raids de la coalition anti-EI contre le village d’Abou el-Hosn » contrôlé par le groupe djihadiste dans la province de Deir Ezzor, a indiqué à l’AFP le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. Il a fait état de sept morts supplémentaires sans être en mesure de préciser dans l’immédiat s’il s’agissait de civils ou de combattants. «  Il s’agit du bilan le plus élevé depuis le lancement le 10 septembre par les Forces démocratiques syriennes (FDS) de l’offensive » contre le dernier réduit de l’EI dans cette zone frontalière de l’Irak, a précisé M. Abdel Rahmane.

Intensification des actions

La coalition emmenée par Washington intervient en soutien aux combattants kurdes et arabes des FDS qui mènent l’offensive au sol. Elle a récemment intensifié ses raids aériens alors que l’opération au sol piétine depuis fin octobre et que les FDS ont essuyé des contre-attaques meurtrières menées par les djihadistes et perdu toutes les positions acquises depuis le 10 septembre.

La coalition a toujours nié viser les habitants du secteur djihadiste. «  Éviter des pertes civiles constitue notre priorité absolue lorsque nous menons des frappes contre des cibles militaires légitimes », a indiqué mercredi à l’AFP le porte-parole de la coalition le colonel Sean Ryan. Mardi, au moins 38 personnes, principalement des proches de djihadistes, dont 13 enfants, ont péri dans des raids aériens imputés à la coalition contre la localité d’Al-Chaafa dans le même secteur.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , samedi 17 novembre 2018, 15:02

    Merci de rappeler qu'il y a encore une guerre en Syrie. La mode n'est donc pas encore passée. A propos, où en est-on des modes précédentes: inondations au Bengladesh ou sécheresse au Sahel sans oublier les pluies acides et autres calamités apparemment passagères...

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une