Accueil Sports Football Diables rouges

Eden Hazard avant le match des Diables rouges contre la Suisse: «Il n’y a pas de Hazard-dépendance»

La Belgique affronte la Suisse dimanche à Lucerne (20h45), dernier obstacle sur le chemin du Final Four de la Nations League.

Vidéo - Temps de lecture: 3 min

À la veille de la rencontre contre la Suisse à Lucerne, Eden Hazard a répondu aux questions des journalistes ce samedi en début de soirée. Le capitaine des Diables rouges a dans un premier temps évoqué ses débuts sous la vareuse belge. C’était en 2008 face au Luxembourg. « Même si mes débuts n’ont pas été top, comme tout le monde l’espérait, je pense que depuis quelques années, individuellement, c’est très bien. Et collectivement aussi. J’espère vivre encore de belles choses avec l’équipe. Je n’ai pas changé, j’ai juste plus d’expérience. Sur le terrain, je joue toujours avec la même passion et la même envie de gagner le match. Et je suis peut-être un peu meilleur, c’est vrai. »

Avec une troisième place acquise lors du Mondial en Russie cet été, les Diables ont désormais un statut de (très) grande nation du football à assumer. Un défi de taille, mais que le groupe est capable de relever, estime le grand frère de Thorgan. « Aux yeux du grand public, on a fait quelque chose d’exceptionnel. Pas que moi personnellement, mais le groupe a évolué de la meilleure des manières. Les attentes sont encore plus grandes. Avec le coach, on est là pour travailler et rendre tout le monde heureux. »

« La Belgique, ce n’est pas que Eden Hazard »

La Belgique peut-elle se passer de son maître à jouer, si précieux depuis plusieurs années ? Interrogé à ce sujet, le joueur pense qu’il n’y a pas de « Hazard-dépendance ». « La Belgique, ce n’est pas que Eden Hazard. Quand je ne suis pas là, on a eu des bons résultats aussi. On a un bon groupe de trente très bons joueurs. De par mon rôle sur le terrain, j’essaye de prendre mes responsabilités et d’avoir le ballon, peut-être que je demande le ballon plus que les autres où qu’on me donne plus le ballon, ça fait partie de mon jeu. C’est bien d’avoir plusieurs joueurs capables de faire la différence. »

Pour Eden Hazard, la confrontation face aux Helvètes, que les hommes de Roberto Martinez avaient battu 2-1 lors du match aller en octobre, s’annonce compliquée. « Ça va être un match difficile, comme on l’a vu au match aller. À chaque fois qu’on joue contre eux, c’est un match compliqué. Ils ont de bons joueurs, défensivement ils sont costauds et offensivement ils ont des joueurs de qualité aussi. Ce sera une rencontre très compliquée où il y aura peu d’occasions, donc si on s’en procure il faudra les mettre au fond. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb