Accueil Belgique Politique

La N-VA s’oppose à nouveau au pacte de l’ONU sur les migrations

Les autres partis de la majorité fédérale veulent approuver le texte.

Temps de lecture: 1 min

La N-VA n’a pas donné son feu vert, lundi en bureau de parti, au Pacte mondial pour des Migrations sûres, ordonnées et régulières, que le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken refuse de voir le gouvernement Michel endosser tel quel à la conférence de Marrakech (10 et 11 décembre).

La N-VA qualifie ce premier accord mondial sur les migrations de «très problématique» sur le fond et fera connaître ses griefs «au sein du gouvernement», a indiqué le parti de Bart De Wever, dans un communiqué à Belga.

«Le parti est grandement préoccupé par les potentielles implications juridiques du Pacte. Ce texte va à l’encontre de notre vision de la migration et aussi, selon nous, contre la politique que mène le gouvernement», écrit le parti. La N-VA est isolée sur ce texte que ses partenaires de gouvernement - MR, CD&V et Open Vld - veulent voir approuvé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 19 novembre 2018, 18:43

    A moins que la NVA n'ait le droit de veto au gouvernement fédéral, si son avis est minoritaire, le Pacte doit être voté par la Belgique.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une