Accueil Opinions Cartes blanches

Migration: la Belgique doit choisir le multilatéralisme plutôt que le repli

le Pacte mondial pour les migrations, qui doit être adopté le mois prochain à Marrakech sous l’égide des Nations Unies, est le premier texte international d’envergure qui se penche sur les mouvements migratoires dans toutes leurs dimensions. Les signataires insistent sur l’importance d’une adhésion de la Belgique à ce texte.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Après deux ans de négociations, le Pacte mondial pour les migrations doit être adopté les 10 et 11 décembre prochains à Marrakech sous l’égide des Nations Unies. Ce pacte est le premier texte international d’une telle envergure qui se penche sur les mouvements migratoires dans toutes leurs dimensions. L’objectif final est d’arriver à l’élaboration d’un cadre commun pour l’ensemble des acteurs concernés par les migrations : pays de départ, de transit, d’arrivée et bien évidemment les personnes migrantes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs