Accueil Économie

Une législation à l’impact incertain

L’étude d’impact que la Commission européenne a menée avant de proposer son texte n’apporte que peu de réponses sur les consommateurs, mettant davantage en avant les gains pour les institutions financières.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le Beuc (Bureau européen des unions de consommateurs) conteste le fond et la forme. Il estime que la proposition de la Commission d’un passeport européen pour les collecteurs de dettes reviendra à créer de la croissance (en donnant de l’air aux banques pour qu’elles prêtent davantage aux entreprises) sur le dos des débiteurs fragiles.

Et de noter que l’étude d’impact que la Commission européenne a menée avant de proposer son texte n’apporte que peu de réponses sur les consommateurs, mettant davantage en avant les gains pour les institutions financières.

L’étude d’impact de la Commission concède en effet qu’un fonds privé qui achèterait un prêt toxique pourrait «  traiter l’emprunteur de manière plus stricte que la banque qui a octroyé le crédit à la base  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Quand la sécheresse menace la production laitière

La sécheresse qui frappe de plein fouet le pays affecte considérablement la production de lait, déjà ralentie par la hausse des coûts des intrants. Si certains consommateurs craignent une pénurie des produits laitiers, le phénomène pourrait surtout se répercuter sur les prix.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs