Accueil Société

Décloisonner les murs de la classe d’accueil pour les enfants migrants

L’Unesco publie un rapport international pointant les discriminations de l’enseignement pour les migrants. La Belgique aussi, peut mieux faire. Pour mieux s’intégrer, les primo-arrivants doivent rejoindre les classes des natifs au plus vite. Le gouvernement a pris des mesures qui vont en ce sens.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Discrètement, Ali fait glisser la feuille d’exercices de la table jusqu’aux genoux d’Amir, son voisin. Dans la salle de classe de Khedidja Benabdellah, la solidarité règne… Âgés de 13 à 17 ans, une quinzaine de jeunes primo-arrivants se trouvent réunis sur les bancs de l’une des deux classes « Daspa », Dispositif d’accueil et de scolarisation des élèves primo-arrivants de l’Athénée royal d’Ixelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 20 novembre 2018, 16:08

    Dominique Byloos 1 je ne suis pas énervé 2 je ne vous trouve pas VOUS suspect mais toutes ces tentatives pour nous faire croire qu ils sont merveilleux et une chance pour les belges alors comme cela me fait perdre mon temps de toujours devoir répondre la même chose aux mêmes personnes.....

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 20 novembre 2018, 15:18

    Dominique Byloos à force de vouloir nous faire croire que les migrants sont si merveilleux cela en devient "suspect " et stupide il y a effectivement des bons et des mauvais partout sauf chez les migrants où il n y a que des bons

  • Posté par Dominique Byloos, mardi 20 novembre 2018, 15:33

    Ou avez vous lu que j'avais écrit que tous les migrants étaient merveilleux ? Ils ne le sont pas plus et pas moins que les personnes vivants dans ce pays. Je comprends que dès que vous êtes critiqués, vous vous énervez. A mon tour de trouver vos commentaires stupide. Merci de préciser en quoi je suis suspect ?

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 20 novembre 2018, 9:19

    Pour les belges on appelle cela tricher, pour les migrants de la solidarité ça devient pénible d essayer de nous faire croire qu ils sont tous merveilleux c est de la tentative de manipulatiin et cela donne le résultat contraire que celui souhaité

  • Posté par Dominique Byloos, mardi 20 novembre 2018, 13:35

    Ce qui est décrit dans l'article concernant la "tricherie" d'un élève se produit dans la plupart des classes dans notre pays que les enfants soient belges ou pas. A partir du moment où un article parle de migrants, vous vous sentez obliger de surréagir. Concernant le fait de croire ou pas que des enfants migrants peuvent être "merveilleux", je vous propose de leur laisser le bénéfice du doute. Certains belges ont un bon comportement et d'autres pas. Il en est de même avec les migrants, les conductieurs d'autobus, les coiffeurs, ...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs