Policier attaqué au couteau à Bruxelles: un possible acte terroriste

©EPA
©EPA

Les services antiterroristes tentaient d’établir, ce matin, si l’agresseur de deux policiers, à 5h30 devant le commissariat de la rue Marché-au-Charbon (Bruxelles), était connu comme radicalisé. Le ministre de la Justice Koen Geens a indiqué sur Radio 1 que l’exploitation des bases de données gérées par l’OCAM n’avait rien donné.

Cette attaque au couteau est cependant traitée comme un possible acte terroriste en raison de la cible de l’agresseur. Des témoins auraient également entendu crier « allah akbar » lorsqu’un homme armé d’un couteau s’est jeté sur les deux policiers de faction devant le commissariat central. L’un des deux policiers a été blessé légèrement au cou. Son collègue a ouvert le feu sur l’agresseur, le blessant notamment à la poitrine. Les deux blessés, dont les jours ne sont pas en danger, ont été hospitalisés.

Invités à la prudence

Le suspect serait connu des services de police pour son implication dans des dossiers de trafic d’armes.

La police de Bruxelles a invité ses agents à redoubler de prudence. Cette attaque, qualifiée de « lâche » par le ministre de l’Intérieur Jan Jambon, intervient alors que le président français Emmanuel Macron est en visite officielle en Belgique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous