Pacte de l’ONU sur les migrations: «L’attitude de la N-VA est clairement électoraliste», affirme Clarinval (MR)

©D.R
©D.R

L e gouvernement va signer le pacte » sur les migrations de l’ONU, a affirmé mardi sur Bel RTL le chef de groupe MR à la Chambre, David Clarinval. «  On sait que la N-VA a manifestement des remords, mais elle devra régler ce problème-là en interne. A notre niveau, nous le signerons. La Belgique sera audacieuse sur ce sujet », a-t-il déclaré.

Interrogé sur le risque du déclenchement d’une crise gouvernementale, le libéral francophone a estimé que la N-VA était «  un parti responsable » et qu’il verrait mal faire tomber l’exécutif fédéral sur une «  question de cadre régulatoire ».

Faire monter la pression

Le MR est «  clairement déterminé à aller jusqu’au bout », a ajouté M. Clarinval. «  À titre personnel, je pense tout simplement que la N-VA se dit qu’elle pourrait faire monter la pression pour donner des gages sur sa droite. C’est clairement une attitude électoraliste », a-t-il poursuivi.

Dans un communiqué publié lundi, les nationalistes flamands ont déclaré être «  grandement préoccupés par les potentielles implications juridiques du Pacte ». «  Ce texte va à l’encontre de notre vision de la migration et aussi, selon nous, contre la politique que mène le gouvernement », estimaient-ils.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le carnaval d’Alost suscite à nouveau la polémique.

    Carnaval d’Alost: le gouvernement israélien entre dans la polémique

  2. «
Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société
», a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin.

    Double fusillade en Allemagne: un terrorisme qui vise la guerre civile

  3. Air connu
: «
La norme sociale est défaillante en Belgique. Les conducteurs ont trop tendance à se vanter de rouler vite. L’image de la vitesse au volant est trop positive
».

    Le Belge est toujours addict à la vitesse

La chronique
  • Parce que le racisme tue…

    A ceux qui se demanderaient pourquoi développer des plans de lutte contre le racisme, pourquoi réguler les propos haineux, pourquoi s’indigner, condamner et aussi poursuivre ceux qui stigmatisent l’autre, le traitent comme un inférieur, à ceux qui s’étonnent qu’on ne trouve pas drôles les saluts nazis ou les caricatures antisémites fussent-ils servis en plat de résistance dans un restaurant ou sur un char dans un cortège, l’Allemagne apporte, hélas à nouveau,...

    Lire la suite