Accueil Monde France

Macron se moque d’étudiants venus manifester contre sa venue à Louvain-la-Neuve (vidéo)

Le président français et le Premier ministre Charles Michel participaient ce mardi matin à l’UCL à un débat avec des étudiants sur le thème de « Nous, demain, l’Europe ». Des manifestants s’étaient glissés dans le public.

Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 2 min

Le président français Emmanuel Macron, venu débattre aux côtés du Premier ministre Charles Michel avec des étudiants à l’UCL, n’a pas suscité que le débat poli.

Au cours de la rencontre, un groupe d’étudiants venus manifester leur mécontentement quant à la venue du centriste à Louvain-la-Neuve, ont déployé une banderole en lettres rouge sang dénonçant les politiques d’austérité des gouvernements belges et français, les gestions de la crise migratoire et écologique, leur régulation du marché du travail et les violences à l’université de Tolbiac.

FRANCE-POLITICS-DIPLOMACY-EDUCATION
Reuters

Comme d’ordinaire très à l’aise dans l’exercice du débat, le président français n’a pas refusé de donner la parole aux manifestants, en mettant un point d’honneur à terminer au préalable de répondre à la question qui lui avait été précédemment posée sur la montée des nationalismes en Europe. Emmanuel Macron s’est ensuite permis une moquerie à l’adresse des manifestants qui ont lancé des papiers en sa direction, avant de répondre à leurs accusations : « Ne mettez pas des papiers partout parce que quelqu’un va les ramasser… et ce ne sera pas vous », provoquant les rires de l’assemblée.

FRANCE-POLITICS-DIPLOMACY-EDUCATION
Reuters

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par stals jean, mardi 20 novembre 2018, 20:16

    Ce qui est regrettable dans cet échange quelque peu turbulent entre Macron et ces étudiants ou ces non étudiants, allez savoir, c'est que Macron sort vainqueur par KO de cette joute verbale qu'il a maîtrisé comme un vrai chef. La manière dont les étudiants de l'assemblée ont été proprement pris pour des billes laisse rêveur, Macron, quand l'interlocuteur n'a ni l'intelligence ni la connaissance au moins égale à la sienne, on le savait est un redoutable individu... Sur, les participants à ce débat ne s'attendait pas à une telle force de frappe une telle riposte macronienne...Loin de moi la pensée que ce "royal Manu" puisse être politiquement s'entend, un honnête homme, un homme honnête, mais néanmoins; chapeau l'artiste...

  • Posté par Brasseur Michel, mardi 20 novembre 2018, 19:38

    Quel intérêt de nous faire croire que ce golden boy lisse bcbg est somme toute un garçon bien sympathique bourré d'humour et d'un sens de la répartie inégalé dans cet auditoire de la complice UCL?

  • Posté par christian Leroy, mardi 20 novembre 2018, 19:09

    A défaut d'un Noël Godin, j'espère bien qu'un jour il se trouvera bien quelqu'un pour donner un soufflet à ce freluquet ;o))))

  • Posté par stals jean, mardi 20 novembre 2018, 18:07

    En marge de cet article évoquant Macron à LLN, il est bien entendu que la provocation de l'équipe de macron comme celle de notre charlot national d'augmenter les accises sur les produits pétroliers pour sois disant voir diminuer la consommation des ces produits, ce n'est qu'une manœuvre crapuleuse pour faire détester les écolos...Alors que les écologistes dénoncent eux aussi ces taxes sur les carburants qui frappent injustement les catégories sociales les moins nanties qui, vu les transports en commun déficients obligent les travailleurs qui n'ont pas d'autres choix que de se rendre au travail avec leur véhicule...l’empreinte carbone d'un avion qui permet de se rendre par exemple entre mille, de Bruxelles à Rome pour 30 euros est gigantesque mais les compagnies aériennes comme les compagnies maritimes d'ailleurs ne sont pas taxées sur le carburant...tout est dit... Macron-Michel collabos jusqu'à la moelle d'un ultralibéralisme économique fascisant plus que jamais décomplexé surtout depuis que les socialistes de carnaval, (qu'ils soient belges, français ou papous), ont eux aussi adhéré à fond la caisse à cette idéologie ultralibérale mortifère et mondialisée, que même la cynique madame thatcher de sinistre mémoire n'avait pas osé rêver...

  • Posté par Toussaint Ivan, mardi 20 novembre 2018, 16:59

    J'ai arrêté la lecture de cet article au mot "centriste". Macron est extrême centriste, c'est-à-dire d'une droite néolibérale ultra violente, recourant à la stratégie du captialisme du désastre. Que le journal Le Soir le décrive comme "centriste" relève de la propagande grossière.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une