Accueil Sports

«Je ne veux pas des montagnes russes»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Quel est le bilan que vous tirez de votre première année complète à Eupen ?

C’est un peu tôt. Mais le plus important, dans ce bilan, c’est qu’on a su structurer un schéma, que ce soit au niveau de l’effectif ou du club, qui est désormais beaucoup plus organisé. On ne subit plus, on n’est pas en réaction. On a une stratégie qui, pour l’instant, fonctionne au niveau du groupe, de la deuxième équipe, des jeunes qu’on intègre petit à petit. L’équipe est beaucoup plus réceptive à l’objectif du club. La seule chose qui peut permettre de continuer là-dedans, ce sera les résultats de l’équipe première. Si on obtient le maintien assez rapidement, le reste suivra.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs