Accueil Culture Cinéma

Kita Bauchet: «La piscine est un prétexte pour parler de soi et de notre société»

La réalisatrice française, installée depuis près de 30 ans en Belgique, filme les Bains du Centre au cœur des Marolles. Un lieu étonnant sur 3 étages pour une mise à nu humaine bouleversante.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Kita Bauchet est française et plus exactement parisienne. Une Parisienne de Ménilmontant, née dans la clinique des métallos – la clinique des Bleuets –, d’un père ouvrier. Sa grand-mère était concierge. Quand elle débarque à Bruxelles, il y a près de trente ans, c’est intuitivement qu’elle fréquente le quartier populaire des Marolles à une époque où on joue encore aux quilles et les immigrés espagnols servent la « sidra » dans les arrière-cours.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs