Accueil Belgique

Etudes de médecine: De Block veut durcir la délivrance des numéros Inami en fin de parcours

A partir de 2025, les quotas de numéros Inami seront doublés d’un système « d’attestations de contingentement ».

Temps de lecture: 1 min

En arrivant à son poste, la ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD) s’est attaquée à une lourde tâche : régler la question du trop grand nombre d’étudiants en médecine par rapport aux quotas qui devaient être respectés dans le secteur.

Amorçant une solution, la Communauté française a mis en place un examen d’entrée pour accéder à ces études. Problème : en septembre 2018, 1.042 étudiants l’ont réussi, pour seulement 502 numéros Inami disponibles en fin de parcours. Alors Maggie De Block ajoute un verrou.

Attestation de contingentement

Pour les étudiants entrés dès 2019, une « attestation de contingentement » devra être délivrée en fin d’études pour obtenir un numéro Inami. « Les maîtres de stage ne pourront plus former de candidats qui ne sont pas en possession d’une telle attestation » et « seuls les candidats en possession d’un tel sésame pourront facturer des prestations à l’assurance maladie », précise Maggie De Block.

Du côté francophone, on fulmine déjà, accusant la ministre « d’esbroufe pour séduire l’électorat flamand ».

A lire sur Le Soir +: la réaction de Catherine Fonck, et notre analyse

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Engelmann Louis-philippe, mercredi 21 novembre 2018, 9:53

    La déconnexion de la politique de Mme De Block avec la réalité du terrain est désespérante : la manque de médecins est catastrophique, la moyenne d'âge élevée des praticiens ne fera qu'aggraver la situation. Le citoyen a de plus en plus de mal a obtenir une consultation dans des délais raisonnables, les médecins sont épuisés. Ce contingentement ne s'appliquant pas aux médecins étrangers, plus personne n'y comprend rien. De plus la possibilité de contourner les règles en réalisant sa spécialisation à l'étranger (avec quelle garantie de qualité ?) va probablement favoriser des filières payantes et inaccessibles aux étudiants les moins fortunés.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs