Accueil Monde Amériques

A Tijuana, «le plus dur est encore à venir» pour la caravane de migrants centraméricains

Après avoir reçu un accueil peu chaleureux à Tijuana, la dernière étape de la caravane au Mexique, les migrants se préparent à demander l’asile aux Etats-Unis. Une procédure d’autant plus longue que les autorités migratoires américaines étaient déjà débordées avant leur arrivée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

A quelques mètres du dédale du poste-frontière qui relie le Mexique et les Etats-Unis, une foule s’agglutine autour d’un homme muni d’un épais registre. «  Aujourd’hui, nous allons appeler cinquante personnes  », annonce-t-il, suscitant les cris de joie de la foule.

«  Numéro 1087 ! Carlos Ornelas !  » Le visage rond du jeune Mexicain de 21 ans s’illumine alors qu’il se dirige vers la file des heureux élus qui se forme un peu plus loin. Ce jour-là, Carlos et 49 autres migrants ont gagné le droit de déposer une demande d’asile au poste frontière de Tijuana, la ville mexicaine frontalière de la Californie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs