Amazon révèle que des noms et emails de ses clients ont été divulgués par erreur

Amazon révèle que des noms et emails de ses clients ont été divulgués par erreur

Le géant du commerce en ligne Amazon a révélé mercredi qu’un bug informatique avait accidentellement divulgué sur son site internet les noms et les adresses emails de certains de ses clients.

«  Nous avons réglé le problème et avons informé les clients qui ont pu être affectés » par l’incident, a indiqué à l’AFP un porte-parole, qui s’est refusé à préciser l’ampleur du dysfonctionnement.

Il n’y a pas eu de violation des systèmes d’Amazon ou du site internet et les mots de passe sont restés sécurisés, assure l’entreprise.

Par précaution, des messages ont toutefois été envoyés aux clients concernés, dont les noms et adresses emails ont pu être publiés par le site internet d’Amazon.

Des clients d’Amazon basés aux Etats-Unis et en Europe ont fait savoir qu’ils avaient reçu des messages de l’entreprise, selon le site spécialisé dans les technologies TechCrunch.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Siegfried Bracke qualifie le rapprochement entre l’agression d’Anuna De Wever et le drapeau nationaliste de «
scandale
».

    Siegfried Bracke (N-VA) au «Soir»: «Le retrait des drapeaux au Pukkelpop? Une insulte aux Flamands»

  2. Theo Francken à propos de Bart De Wever et Elio Di Rupo
: «
Ils doivent, au minimum, entamer des discussions.
»

    Coalition fédérale: les sollicitations de la N-VA plongent le PS dans l’embarras

  3. 10817770-145

    Un mois plus tard, Anderlecht n’est toujours pas prêt

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: le {Culot} d’Arthur Masson

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé que le wallon reçoit, dans la bande dessinée, un traitement parallèle à celui dont a bénéficié le Brussels Vloms dans quelques albums d’Hergé. Ce même wallon peut-il parfois se retrouver dans des textes où il serait mélangé avec du français, à l’image du bruxellois « beulemans », hybride de flamand et de français ? Eh bien oui ! Quelques auteurs se sont illustrés naguère dans cet exercice, tantôt en créant un parler mixte wallo-français, tantôt en insérant des séquences de wallon dans un texte rédigé en majeure partie en français.

    Le premier cas de figure fera l’objet d’un prochain billet. Quant au second, il a été principalement illustré par un auteur quelque peu oublié des jeunes générations, mais dont le succès a été spectaculaire dans la seconde moitié du 20e siècle : Arthur Masson. Né en 1896 à Rièzes (...

    Lire la suite

  • La Flandre ne marche pas au son du canon

    Il y a plusieurs choses à retenir dans l’interview que nous accorde Bruno De Wever, historien très réputé et par ailleurs frère de Bart De Wever, le président de N-VA. Mais la plus importante est que ses propos sont identiques à ceux qu’il tient en Flandre. La contestation de la parole nationaliste n’est ainsi pas la spécialité de francophones obsessionnels, qui ne verraient les propositions de la N-VA que comme des provocations et des attaques en règle. Il y a au nord du pays nombre d’experts qui n’hésitent pas à monter au créneau pour...

    Lire la suite