Accueil Belgique

Charles Michel défend le pacte migratoire, mais veut «mener le débat sur le fond» dans sa majorité

Le Premier ministre n’a pas dit explicitement à la Chambre qu’il irait approuver le pacte

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

N e laissez pas la N-VA se moquer une fois de plus de votre autorité. » Le chef de groupe PS à la chambre, Ahmed Laaouej a bien résumé la ligne de l’opposition démocratique concernant le dossier du pacte migratoire : le Premier ministre doit approuver, sans déclaration interprétative.

Pour rappel, le Premier ministre, Charles Michel a indiqué ces derniers jours à ses partenaires de majorité qu’il exigeait que la Belgique approuve le pacte de l’ONU sur la migration. Il a fait savoir que si la N-VA n’entendait pas accepter cette position, elle pouvait se retirer du gouvernement. Depuis, le gouvernement fédéral est dans une phase de forte tension, avec un risque de crise qu’aucun parti ne conteste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs