Accueil Monde Amériques

Cuba: la recherche de nouvelles alliances dans un contexte difficile

Fidel Castro est décédé il y a deux ans. Son frère Raul a cédé le pouvoir il y a un peu plus de six mois. Le nouveau président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, homme discret, peine à offrir des perspectives pour le pays. Il n’en cherche pas moins des alliances à l’étranger dans un contexte difficile pour l’île.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis La Havane,

N ous finirons par nous manger entre nous  », assure Carlos, surveillant d’un rayon de bouteilles d’huile dans une supérette désespérément vide. Plus que jamais, les rayons des Shoppy sont déserts. La Havane a le ventre creux. La Havane a faim. La Havane désespère. La capitale n’a jamais traversé une crise alimentaire aussi importante depuis 20 ans. Au point que les Cubains, s’ils n’osent prononcer les mots de «  période spéciale  » (période de disette dans les années 1990 après la chute de l’URSS), par peur de déclencher les foudres de Chango, le dieu du Tonnerre dans les religions afro-cubaines, n’en pensent pas moins.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs