Accueil Société

Les souffleurs de feuilles mortes continuent de fleurir dans les parcs

Sentiers déblayés, pelouses bien propres : pour accueillir les promeneurs automnaux, les parcs se parent de leurs plus beaux atours. Un travail considérable pour les ouvriers communaux. Merci les souffleurs de feuilles mortes ! Enfin, faut-il vraiment les remercier ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Armés de leur souffleur de feuilles mortes, les ouvriers communaux s’en donnent à cœur joie dans les parcs depuis le début de l’automne. Casque vissé sur les oreilles, lunettes protectrices ajustées, appareil attaché au dos : de vrais pros du déblayage. Efficacité assurée, paraît-il. Mais que de sacrifices pour obtenir un tel résultat.

Cible numéro une des anti-souffleurs : le bruit. « On a déjà reçu des plaintes à ce sujet », confirme la Ville de Bruxelles. Et pour cause : certains souffleurs peuvent dépasser les 90 décibels. Or, à partir de 85 dB, le système auditif est en danger. « On oblige nos ouvriers à porter des protections auditives », assure la commune. Un modèle « silencieux » a fait son apparition sur le marché. « Il est moins bruyant : 80 dB ! », indique un revendeur de la région liégeoise. Ouf, nous voilà sauvés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs