Football Leaks: le Real Madrid prend la défense de Sergio Ramos

Football Leaks: le Real Madrid prend la défense de Sergio Ramos
Photo News

Ce vendredi, les révélations des Football Leaks visaient Sergio Ramos. Le capitaine du Real Madrid aurait en effet été contrôlé positif lors d’un contrôle antidopage après la finale de la Ligue des Champions 2017 face à la Juventus de Turin. Le défenseur aurait ensuite été blanchi par l’UEFA.

Pour éviter que l’affaire ne prenne de trop grosses proportions, le Real Madrid a décidé de réagir directement via un communiqué publié sur son site internet. «  En ce qui concerne les informations publiées par Der Spiegel concernant notre capitaine Sergio Ramos, le club déclare ce qui suit : Sergio Ramos n’a jamais enfreint le règlement sur le contrôle antidopage. L’UEFA a demandé des informations complémentaires et a clos l’affaire immédiatement après vérification de ses experts et ceux de l’Agence mondiale antidopage. En ce qui concerne le reste du contenu de la publication, le club ne souhaite pas se prononcer sur son caractère infondé », a réagi le club espagnol.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite