Accueil Société

Bruxelles: De Lijn déserte la gare du Nord

La présence de migrants aux abords des quais dérange côté flamand. Les terminus de 29 lignes de bus seront déplacés de quelques centaines de mètres. La Flandre condamne l’inaction de la Région bruxelloise, qui rejette la faute sur la politique migratoire du fédéral.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Dans l’allée vitrée qui mène aux arrêts de bus souterrains de la gare du Nord, quelques cartons posés sur le sol, une petite trentaine de migrants, généralement rassemblés par groupe de 3 ou 4, et des effluves d’urine diffuses. C’est dans ce décor que se presse Alex, exceptionnellement de passage à Bruxelles pour se rendre au Siep, le salon des études et des professions. « C’est la première fois que je viens ici et mon copain m’a recommandé de ne pas trop m’attarder », admet l’étudiante en devenir. « C’est vrai l’endroit est un peu dégradé », reconnaît un autre passager en transit. « Mais en même temps, c’est l’hiver, il fait froid, c’est un peu normal que ces gens cherchent à s’abriter ici. » Quelques mètres plus loin, un chauffeur de bus De Lijn en pause déjeuner commente le tableau avec la même amertume. « C’est un peu la même misère quotidienne. Mais bon, la misère, c’est partout pareil, il y en a aussi en Flandre. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Depiesse Nadine, dimanche 14 avril 2019, 0:32

    encore heureux que ces réfugiés et sans-abris dont l’abandon nous fait honte, puissent se « protéger «  du froid et de la pluie en ces lieux !

  • Posté par Eric Francart, samedi 24 novembre 2018, 16:53

    Ce dossier rappelle celui de la suppression du Tram 58. A l'époque, la ligne 58 fur rénovée à grands frais jusqu'à la limite de la Région Bruxelloise. Peu après, sous des prétextes politiques fumeux, la commune de Vilvoorde a fait arrêter le Tram 58 à l'entrée de son territoire. Quelle erreur, aujourd'hui, nous aurions une ligne de tram rapide et confortable reliant le centre de Vilvoorde au centre de Bxl... sans parler de prolongations possibles vers Zemst. Dans le cas présent, le seul réellement lésé reste le client...dont le monde politique VL et Bxl n'ont RIEN à faire. Un seul mot pour qualifier cette affaire : LAMENTABLE. Pauvre Belgique !

  • Posté par Eric Lavenne, samedi 24 novembre 2018, 8:10

    De Lijn a pris une excellente décision

  • Posté par Brasseur Michel, vendredi 23 novembre 2018, 21:26

    Qu'est ce qu'ils sont hautains ces bourgeois flamands!

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs