Accueil Société Régions Hainaut

Policiers blessés, panneaux arrachés…: une manifestation des gilets jaunes dégénère à nouveau à Charleroi (vidéos)

Pour la deuxième nuit consécutive, des casseurs ont rejoint la manifestation des gilets jaunes à Charleroi et lancé des projectiles sur les forces de l’ordre.

Temps de lecture: 2 min

La manifestation des gilets jaunes a à nouveau dégénéré dans la nuit de vendredi à samedi à Charleroi, au rond-point Marsupilami. Selon le porte-parole de la police de Charleroi David Quinaux, comme la nuit précédente, une centaine de casseurs, d’émeutiers et de pilleurs se sont joints au mouvement peu après minuit. « Le square s’est transformé en vrai un champ de bataille », a-t-il expliqué.

Le bilan des dégâts est important : dégradations de mobilier urbain, panneaux de signalisation arrachés, des ballots de paille placés au milieu de la chaussée auxquels le feu a été mis. La police indique également que des dégradations ont été causées à une banque Fortis, à une des portes d’entrées du centre commercial Ville 2 et à un magasin de sport situé à proximité, sans qu’il n’y ait eu intrusion. « Le but est clairement de profiter des manifestations pour piller des magasins », ajoute David Quinaux.

Face à de tels agissements, un peloton qui avait été envoyé à Feluy a été rappelé. Une autopompe a été utilisée. La police de Charleroi a également dû faire appel à des collègues anversois. C’est finalement vers 4h du matin que la situation est rentrée dans l’ordre.

La police a procédé à deux arrestations judiciaires : il s’agit de deux jeunes majeurs qui ont lancé une grosse pierre sur un véhicule de la police. « Il s’agit de destructions de biens publics en bande avec violence. On parle quand même d’une peine entre 5 et 10 ans de prison », précise le porte-parole de la police de Charleroi. Trois autres personnes ont été arrêtées pour « troubles à l’ordre public ».

Les incidents ont également fait plusieurs blessés légers parmi les policiers. Un émeutier a été mordu par un chien et est légèrement blessé.

Selon David Quinaux, le mouvement est en train de monter en puissance. Afin d’éviter que de tels incidents se reproduisent à nouveau cette nuit, un peloton en ligne de rétablissement de l’ordre public sera mis en place ce soir.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Nicolas PIRSON, samedi 24 novembre 2018, 11:19

    Qu'est-ce qu'on attend pour déployer les grands moyens pour passer ces merdes à tabac, les arrêter: lacrymogènes, balles en caoutchouc...plus ils traînent, plus les paumés se joindront à eux et ça deviendra incontrôlable. Il faut les écraser, et vive.

  • Posté par Christian Radoux, samedi 24 novembre 2018, 9:24

    Des filtrages et autre blocages arbitraires au vandalisme et à la crapulerie pure et simple, c'est "citoyen", vous dit fessebouc. Répétez ; citoyen, citoyen, citoyen !

Plus de commentaires

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo