Accueil Monde France

Gilets jaunes en France: un acte 2 émaillé de violences

À Lille, Lyon, Bordeaux ou Paris, ils manifestaient ce samedi pour signifier leur « ras-le-bol fiscal ». La capitale française a été le théâtre de scènes violentes liées à la présence de casseurs. Sur les Champs-Élysées, la situation est encore extrêmement tendue.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Gilets jaunes, acte 2. Partout en France, de Bordeaux à Paris, ils manifestaient leur grogne, partie il y a une semaine de la hausse des prix des carburants. Plus globalement, les revendications expriment toutefois un ras-le-bol fiscal, un sentiment de perte de pouvoir d’achat et d’injustice sociale ou encore une méfiance à l’égard des responsables politiques.

À 17 heures, on comptait, selon le ministère de l’Intérieur, 106.301 manifestants dont 8.000 à Paris. Des chiffres à prendre avec des pincettes : la manifestation parisienne sur les Champs-Élysées n’ayant pas été autorisée, il semble qu’il ait été compliqué de réaliser un comptage fiable à 100 %. Mais à titre de comparaison, l’Intérieur comptabilisait 282.710 manifestants à la même heure la semaine dernière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pablos Gino, samedi 24 novembre 2018, 23:40

    Tiens monsieur Faure mais qui a mis en Selle le Macron ,mais François Hollande mon cher monsieur.Qui a litteralement saboté la candidature de Benoit Hamon pourtant PS encore et toujours Hollande,Valls qui depuis a valsé dehors et c'est tant mieux et tout le reste du staf PS.Macron qu'on se le dise est une pure créature du monde de la finance et oeuvrant pour elle,introduit pas Attali auprés d'Hollande et chouchouté par ce dernier.

  • Posté par Brasseur Michel, samedi 24 novembre 2018, 20:26

    Pourquoi ne parle t on plus d extrême droite? Ultra droite, ça fait folklore footballistique...

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs