Abribus détruits, palais de Justice vandalisé...: des «scènes de guérilla urbaine» à Charleroi

©Capture RTBF
©Capture RTBF

De nombreux actes de vandalisme ont été perpétrés à Charleroi dans la nuit de samedi à dimanche. Des casseurs se sont à nouveau peu à peu substitués aux «gilets jaunes». Les portes du palais de Justice ont été brisées, des abribus ont été détruits et plusieurs banques ont été ciblées par les émeutiers.

Vers 21h30, les forces de l’ordre se sont déployées en nombre pour donner l’assaut au rond-point du Marsupilami qui avait été encerclé au préalable. Les trublions ont été dispersés rapidement à l’aide de l’auto-pompe. Un camion blindé a également été utilisé pour défoncer des barrières en feu. Selon le porte-parole de la police locale de Charleroi, les forces de l’ordre ont été confrontées à de véritables scènes de guérilla urbaine, les casseurs descellant des pavés du boulevard Dewandre pour les lancer sur les policiers.

Trois arrestations

Plusieurs groupuscules se sont ensuite reformés dans les rues de Charleroi et de nombreuses dégradations ont été commises. Les vitres du palais de Justice (palais du Verre) ont été fracturées, de même que celles de plusieurs agences bancaires. Des poteaux ont été arrachés et des abribus ont été détruits. Selon les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est, le feu a été bouté en plusieurs endroits, parfois à l’aide de cocktails Molotov. Trois arrestations administratives avaient déjà été réalisées samedi soir.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous