Accueil Société

Bruxelles: plus de 1.500 manifestants marchent contre les violences faites aux femmes (photos)

Un cortège arpente les rues du centre de la capitale à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Temps de lecture: 2 min

Plus de 1.500 personnes, selon la première estimation de la police sur place, étaient rassemblées dès 14h dimanche devant le palais de justice de Bruxelles au départ de la manifestation pour l’élimination des violences à l’égard des femmes en cette journée dédiée. L’an dernier, plus de 3.000 personnes avaient répondu à l’appel. Un comptage sera effectué par la police sur le trajet.

Plusieurs dizaines d’associations fédérées au sein de la plate-forme Mirabal Belgium sont à l’initiative de cette mobilisation. Le cortège est parti vers 14h30. Il arpentera les rues du centre de Bruxelles avant de revenir sur la place Poelaert en milieu d’après-midi. Les participants crient des slogans et arborent de multiples banderoles et pancartes avec des messages contre les violences masculines et en faveur de l’indépendance économique des femmes.

Les organisateurs constatent que si les discours sont presque unanimes pour condamner les violences faites aux femmes, les actes ne suivent pas encore. Elles en appellent aux hommes et aux pouvoirs publics pour qu’ils prennent la mesure de leurs rôles dans ces violences et agissent en conséquence.

Une marche similaire a eu lieu en France ce samedi. Des dizaines de milliers de femmes et d’hommes, selon les organisatrices, sont descendus dans la rue à l’appel d’un collectif qui avait appelé à un « raz-de-marée féministe » contre les violences sexistes et sexuelles, un an après le début de la vague #MeToo. Samedi, beaucoup de manifestants arboraient des pancartes « Ras le viol », réclamant la fin de «  l’impunité des agresseurs » et «  des moyens financiers suffisants » pour lutter contre ces violences.

Fermeture du tunnel Stéphanie

Pendant la manifestation, le tunnel Stéphanie en direction du Centre-ville est fermé à la circulation par mesure de sécurité, indique pour sa part Bruxelles Mobilité. Cette fermeture entraîne des comportements dangereux, ajoute l’agence régionale. «  Des usagers roulent en contresens. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Tom Goldschmidt, dimanche 25 novembre 2018, 23:43

    Titre à revoir : environ 5.000 manifestantes et manifestants selon la police.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko