La direction de RTL suspend sa chroniqueuse Emmanuelle Praet pour des propos «outranciers»

© Alain Dewez | Le Soir
© Alain Dewez | Le Soir

La direction de la chaîne privée RTL a annoncé dimanche la suspension d’antenne, tant en télé qu’en radio et à titre conservatoire, de sa chroniqueuse Emmanuelle Praet pour des propos considérés comme «  outranciers » tenus lors de l’émission dominicale « C’est pas tous les jours dimanche ».

Emmanuelle Praet a interpellé les représentants des gilets jaunes présents en plateau en pointant notamment le fait qu’ils avaient «  toujours voté pour les mêmes en Wallonie ». «  Aux dernières élections, Ecolo a fait un bond, que toutes ces taxes que vous avez sont des taxes environnementales, alors, aux prochaines élections, réfléchissez quand même un peu », a-t-elle poursuivi.

«  La direction de RTL regrette ces propos outranciers et tient à s’en désolidariser fermement », a-t-elle indiqué dans un communiqué. «  Il s’agit là d’une faute grave commise par la polémiste dont la mission doit servir le débat d’idées en plateau, et ne consiste en rien à vilipender gratuitement l’action de partis spécifiques en usant de généralités sans fondement. A l’heure des fake news, cela ne peut que contribuer à renforcer la méfiance des citoyens à l’égard des institutions, en ce compris les médias d’information, chose inacceptable pour la direction de RTL », ajoute le texte.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une bande de six olibrius aussi dingues qu’étranges débarquait, au soir du 5 octobre 1969, dans la petite lucarne des chaumières d’outre-Manche.

    Les Monty Python ont cinquante ans

  2. Outre le paiement de factures, le Fonds a également un objectif de prévention, en aidant les ménages précarisés à mieux gérer leur consommation.

    Le Fonds Gaz et Electricité a besoin de 30 millions de plus par an

  3. Les travailleurs étrangers sont peu représentés dans le secteur non-marchand (9,1
%) et représentent onze indépendants sur cent en Belgique.

    En cinq ans, le nombre de travailleurs étrangers a augmenté de 13,6%

La chronique
  • France: la fin programmée des Républicains

    Par Xavier Mabille d’abord, par mes lectures aussi, j’ai été vacciné contre la tentation de faire des pronostics. Comme Descartes, l’Histoire s’avance masquée, et l’on a toutes les chances d’être démenti si l’on prétend savoir de quel enfant elle accouchera. Pourtant, je ne résiste pas au plaisir de tirer une prédiction d’un livre dont j’achève la lecture, et dont l’auteur, plus rigoureux que moi, s’abstient, lui, de se projeter dans l’avenir. Je veux parler de L’archipel français, de Jérôme Fourquet, qui me conduit à faire ce pari : dans 20 ans, le parti des Républicains, en France, aura disparu, ou ne sera plus qu’une chapelle insignifiante comme l’est aujourd’hui la formation centriste UDI.

    ...

    Lire la suite

  • Dutroux: le TAP n’est pas un guichet de sortie automatique

    Les craintes ravivées d’une libération conditionnelle de Marc Dutroux, même si elles sont infondées, témoignent que le pays demeure, 23 ans après son arrestation, sous la sujétion du psychopathe de Marcinelle qui figure dans les consciences comme l’incarnation du mal.

    La demande de la désignation d’un collège de cinq experts psychiatres que porteront jeudi devant le Tribunal de l’application des peines (TAP) ses deux avocats, n’est qu’une « étape technique » à l’issue incertaine et qui ne...

    Lire la suite