Accueil Belgique Politique

Emmanuelle Praet suspendue par RTL: Khattabi dénonce les «mensonges» de Theo Francken

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration a affirmé dans un tweet qu’Ecolo avait « exigé le licenciement » de la chroniqueuse.

Temps de lecture: 2 min

Ce dimanche, la chroniqueuse Emmanuelle Praet a été suspendue par RTL pour avoir tenu des propos jugés outranciers durant l’émission « C’est pas tous les jours dimanche ». Elle y affirmait notamment que la majorité des taxes dont se plaignent les « gilets jaunes » « sont des taxes environnementales ». « Donc aux prochaines élections, réfléchissez quand même un peu ! », a-t-elle lancé sur le plateau.

La vidéo du passage polémique

Si l’affaire a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, c’est le cas également dans le rang des politiques. Zakia Khattabi, co-présidente d’Ecolo, a dit « attendre un démenti et une condamnation ferme de cette désinformation ».

De son côté, Theo Francken a lancé dans la foulée un hashtag pour soutenir la chroniqueuse. « Le duo de présidents d’Ecolo a exigé ce dimanche le licenciement d’Emmanuelle Praet parce qu’elle a affirmé que les gilets jaunes devaient plus réfléchir lorsqu’ils votent, parce que l’augmentation du prix du carburant est une exigence écologique. RTL leur a donné son scalp sur un plateau », a-t-il commenté sur Twitter.

Une réaction qui a provoqué l’ire de la co-présidente d’Ecolo, pour qui le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration « ne s’inspire visiblement pas que du programme de l’extrême-droite, il en adopte allégrement les pratiques ». Zakia Khattabi dément avoir demandé la démission d’Emmanuelle Praet et dénonce les « mensonges » de Theo Francken.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Yernaux Jean-pierre , mardi 27 novembre 2018, 0:05

    RTL pour une fois a mis une limite au poujadisme ambiant. Pourquoi avoir dans les émissions des chroniqueurs dont le seul objectif est de provoquer pour faire de l'audimat quitte à faire des généralisations outrancières et même des fake news. Les gilets jaunes expriment certainement un gros malaise mais qui s'exprime par des demandes parfois très opposées les unes aux autres. Oui il y a 1/4 de la population qui est de plus en plus dans la précarité, c'est grave, oui il y a un deuxième 1/4 qui se rend compte que l'on ne peut plus consommer dans une logique de croissance aujourd'hui. Oui il y a des personnes, des sociétés qui ne paient pas ce qu'ils devraient. Mais dire que c'est la vision écologiste qui en est la cause est honteux. Continuons à polluer, à développer les pesticides, à vider les ressources de l'Afrique et le capitalisme de consommation à outrance sera vite terminé. Il est étonnant que l'on parle beaucoup de l'essence qui était plus cher encore il y a quelques années et personne ne parle du prix des télécommunications, internet et autre décodeurs TV, abonnement netflix et compagnies, changement de gsm tous les deux ans et le tout pour chaque personne dans une même famille. C'est un budget énorme. Savez-vous que les enfants, adultes de demain nous regarde détruire la planète, leur planète !!!!!!!!!!! Dernier paradoxe, combien de Gilet jaune aujourd'hui dans la rue vont applaudir des footballeurs qui gagnent 10 à 20 millions en ne payant pas d'impôt et en trouvant cela normal.

  • Posté par Gillot Daniel, lundi 26 novembre 2018, 18:26

    Mais que reproche-t-on de plus à Mme Praet qu'autres polémistes qui œuvrent sur le plateau et qui, à longueur de semaines expriment leur soutien au CDH (A. Raviart), au PS (M. Henrion), et qui critiquent plus ou moins directement les actions du MR, avec le soutien de plus en plus marqué - mais souvent pernicieux - à gauche de C. Deborsu, ou, tous en cœur, les positions de la NVA (dont tous les points de vue ne sont certainement pas à rejeter). Madame Praet a joué ouvertement son rôle et il est scandaleux que la direction de RTL la sanctionne pour cela. Quant à la réaction de Mme Khattabi, elle est bien dans la ligne d'écolo car, comme d'habitude (cfr la polémique sur les incitants au placement de panneaux photovoltaïques, l'arrêt anticipé du nucléaire, ...), Ecolo n'assume pas les conséquences financières pour les consommateurs de sa politique. En effet, contrairement aux autres partis, Ecolo prône des solutions aux problèmes écologiques sans analyse sérieuse et pragmatique pouvant à la fois résoudre le problème, être réalistement mise en oeuvre et supportées par les consommateurs.

  • Posté par Bernard Jean-pierre, lundi 26 novembre 2018, 17:05

    "Il n'y a que la vérité qui blesse " La preuve dans ce cas-ci ! La journaliste a parfaitement raison : tout ce qui va dans le sens de pénaliser l'usage de l'automobile va dans la bonne direction pour les écolos et donc la hausse des taxes sur les carburants est une bonne chose pour eux, cela m'étonnerais qu'ils le nient ! Et de fait, le citoyen doit bien réfléchir dans l'isoloir. ! En quoi la journaliste a-t-elle fauté ?

  • Posté par michel verlinden, lundi 26 novembre 2018, 15:41

    oui, il n'ya aucune réflexion de fond des "gilets jaunes" quand aux objectifs réels de leur démarche. Il y a seulement un mimétisme avec la France - point barre. Et un soutient de la part des médias qui ,au lieu de minimiser une gaminerie a sa juste valeur , l'amplifie pour des raisons du nombre d 'écoutes. Ce n'est pas cela faire "leur métier".

  • Posté par Janssens Michel, lundi 26 novembre 2018, 15:19

    Bravo pour l'article! Je n'en dirais pas de même pour les réactions ci-dessous...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Grand format Dans les coulisses du Palais royal

L’été, le Palais royal de Bruxelles ouvre ses portes au public. C’est là que le chef de l’Etat travaille. Là que se conte l’histoire des Rois des Belges et de leurs hôtes. Venez, on vous emmène. À travers ces salles et les événements qu’elles racontent.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une