Accueil Société Régions Bruxelles

Molenbeek: Schepmans (MR) sera bien échevine

Ce dimanche soir, la section locale du MR-OpenVLD a en effet décidé, sur sa propre demande, de la désigner comme future échevine au sein du collège qui sera dirigé par Catherine Moureaux (PS).

Temps de lecture: 2 min

Entre la Région (où plusieurs voix au sein du MR souhaiteraient la voir prendre le leadership en vue de l’échéance électorale de mai prochain) et sa commune, Françoise Schepmans, bourgmestre sortante et déçue de Molenbeek, a décidé qu’il ne fallait pas forcément choisir. Du moins pas tout de suite.

Ce dimanche soir, la section locale du MR-OpenVLD a en effet décidé, sur sa propre demande, de la désigner comme future échevine au sein du collège qui sera dirigé par Catherine Moureaux (PS), qui vient de lui subtiliser le mayorat. « Dans l’état actuel des choses, c’est positif que je participe à la mise en place de cette nouvelle majorité, car c’est moi qui connais le mieux les dossiers », commente l’élue libérale, qui a récolté 6.498 voix de préférence le 14 octobre dernier.

Zamouri Khadija, Mahy Olivier et Georges Van Leeckwyck

Françoise Schepmans ne ferme cependant pas la porte à un avenir régional, où elle estime qu’elle pourrait avoir un rôle à jouer. Elle explique toutefois ne pas avoir reçu jusqu’à présent de signal clair de la part de son parti.

Aux côtés de Françoise Schepmans, la section MR-OpenVld de Molenbeek a également désigné Zamouri Khadija (pour l’Open-VLD), Mahy Olivier et Georges Van Leeckwyck, soit les 3 plus grands faiseurs de voix, pour siéger au sein du collège. Le libéral qui occupera la présidence du CPAS (qui doit revenir au MR) n’a en revanche pas encore été désigné.

 

Comment convaincre les femmes de devenir échevines

Pour la première fois, tendre vers la parité dans les collèges est une obligation. Dans certaines communes, les femmes étaient en surnombre. Dans d’autres, il a fallu les convaincre de prendre une fonction exécutive.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Les communes ont jusqu’à début décembre pour désigner les membres des futurs collèges de bourgmestre et d’échevins. En plus de devoir trouver les candidats les plus compétents et les plus motivés, une autre contrainte s’est ajoutée. Les collèges doivent tendre vers la parité ou compter au minimum 1/3 de membres d’un même sexe. Parfois, il est difficile de convaincre les femmes de porter les responsabilités échevinales. Dans d’autres cas, il faut jongler entre les voix de préférence des élus et leur sexe.

Tous les collèges ne sont pas encore connus mais pour le moment, seule une commune proposera plus de femmes que d’hommes comme membres du collège. Il s’agit d’Auderghem. Pour le bourgmestre empêché, Didier Gosuin (Défi), la tâche ne fut pas évidente. En s’alliant avec Ecolo, il savait que le parti amènerait deux femmes : Elise Willame et Lieve Jorens comme échevine néerlandophone. Du côté de Défi, il fallait donc tenir compte de cette donnée pour former le reste du collège.

« J’ai pris en considération les voix de préférence, explique Didier Gosuin. Comme bourgmestre faisant fonction, j’avais désigné Sophie de Vos. Pour le reste, le choix fut parfois difficile car il était important de rajeunir le collège. Or, nous avons 65 % d’élues. Nous avons pris la décision ensemble en tenant compte aussi des indisponibilités de chacun. »

En tenant compte des voix de préférence, Didier Gosuin a donc choisi quatre femmes et trois hommes. Deux hommes avaient tout de même engrangé plus de voix de préférence. L’un est Christophe Magdalijns, l’actuel bourgmestre faisant fonction. Celui-ci a décidé de se présenter à la Région en mai prochain. L’autre est Michel Colot qui est en prépension et ne pouvait donc pas devenir échevin. Quant à la présidence du CPAS, Didier Gosuin a décidé de la confier à Jean-Claude Vitoux plutôt qu’à l’actuelle présidente, Véronique Arthus. « Il y a quelques problèmes au CPAS et je pense qu’il est bon de changer la gestion », confie le bourgmestre empêché à cause de son poste ministériel.

Mais Auderghem fait figure d’exception en Région bruxelloise. A Ixelles par exemple, alors que le collège PS-MR était très majoritairement féminin, le prochain composé d’Ecolo et du PS repassera sous la barre des 50 % d’échevines. Et du côté des socialistes, Caroline Désir sera même la seule. « Nous avons pris en compte les voix de préférence, précise Caroline Désir. Chez nous, les hommes ont fait de plus gros scores. En même temps, nous savions que cela serait l’inverse chez Ecolo où les femmes sont plus nombreuses. Si cela n’avait pas été le cas, nous aurions dû bousculer l’ordre. Cependant, cela ne me réjouit pas. Nous savons que pour la prochaine fois, nous allons devoir aider les femmes pour qu’elles aussi fassent des scores plus importants. »

Convaincre les femmes de monter dans les collèges

Pour le futur bourgmestre d’Ixelles, Christos Doulkeridis (Ecolo), le choix était clair. Il souhaitait avoir trois femmes et deux hommes comme échevins verts. « Traditionnellement, nos femmes font de meilleurs scores, ajoute Christos Doulkeridis. Il était donc logique qu’elles soient mieux représentées au collège mais nous devons tenir compte des désirs de chacun. Il est vrai que j’ai dû argumenter pour convaincre ou non, certaines de monter. Au cours de ma carrière, j’ai remarqué qu’il fallait souvent insister pour que les femmes acceptent les postes à responsabilités. Souvent, elles ne pensent pas être la plus compétente pour la fonction ou ont peur de ne plus pouvoir assumer leur vie de famille. J’aime alors leur rappeler que ma vie de famille est aussi primordiale. J’ai pris des vacances en pleine campagne pour m’occuper de mon fils. Je considère que c’est notre rôle d’aînés de les aider à surmonter ces peurs. »

Tous les candidats veulent être au conseil mais pas forcément échevin. Une solution pourrait être une adaptation des horaires des réunions et aussi une meilleure répartition des tâches dans les foyers.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo