Accueil Implant Files

Implant Files: une prothèse de sein sur dix doit être retirée avant la date prévue

Les prothèses mammaires tiennent minimum dix ans. En principe. Dans un cas sur dix, il y a lieu de réopérer avant, à cause de douleurs, d’intolérance ou de rupture de la prothèse. Sans oublier un risque rare de lymphome.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Près de 10 millions de femmes dans le monde portent des implants mammaires, que ce soit pour des raisons esthétiques ou réparatrices. D’après les chiffres obtenus par le consortium de journalistes d’investigation (ICIJ), une femme sur dix doit être réopérée endéans les dix ans de la pose, que ce soit à cause de douleurs, d’intolérances ou de rupture de la prothèse. Soit un million de reprises d’implants mammaires. Rien qu’aux États-Unis, cela a concerné 170.000 femmes en 2017.

Dans certains cas relativement rares, la survenue d’un lymphome (cancer du système lymphatique) est associée aux prothèses mammaires. Depuis 1997, ce type de cancer (LAGC-AIM) a affecté 570 femmes dans le monde, dont 359 aux États-Unis, 53 en France et six en Belgique. Aucun décès n’a été constaté à ce jour chez nous, mais neuf femmes en sont mortes aux États-Unis.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Implant Files

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs