Accueil Société

En Belgique, la politique carcérale coûte 51 euros par an et par habitant

Un rapport examine l’impact de notre système pénitentiaire sur notre société. En termes de coûts mais aussi de risques liés à la récidive, à la radicalisation et aux maladies qui se propagent dans le milieu carcéral.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Aussitôt bâties, aussitôt remplies. L’adage, qui s’applique particulièrement au système carcéral belge, se confirme à chaque fois qu’une nouvelle prison sort de terre. Jusqu’à présent, aucune des politiques menées au cours de ces dernières décennies pour résoudre le problème de la surpopulation carcérale et du taux élevé de récidives n’a donné de résultat satisfaisant.

La Belgique, avec ses 113 individus détenus par 100.000 habitants, connaît un taux d’incarcération sensiblement plus élevé que ses pays voisins (98,3 en France, 77,4 en Allemagne et seulement 53 aux Pays-Bas). Au problème de la suroccupation des cellules s’ajoute celui des conditions de détention pour lesquelles la Belgique, elle-même en état de récidive, se fait régulièrement taper sur les doigts par la Cour européenne des droits de l’Homme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Dopchie Henri, mardi 27 novembre 2018, 13:26

    Le Soir devrait étudier ce que cache le mot "radicalisé". Clairement, il définit des personnes ayant des convictions délétères et qui, de plus, les mettent en oeuvre. Le mal trouve donc sa source dans les idées, les convictions d'une partie de la population. Ce sont ces convictions, et donc les personnes qui les portent, qu'il faut combattre, même si ces convictions sont de nature religieuse.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 27 novembre 2018, 11:51

    Uniquement pour ceux qui paient des impôts

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 27 novembre 2018, 9:47

    Des chiffres qui interpellent y compris j' espère le monde politique en charge de la justice . Article intéressant , bravo Madame Ponciau pour votre bon travail de synthèse!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs