Exposition Banksy annulée à Strokar Inside: «Pas simple de rembourser» les visiteurs

Exposition Banksy annulée à Strokar Inside: «Pas simple de rembourser» les visiteurs

I l n’y a plus d’exposition Banksy , explique Alexandra Lambert de l’asbl Strokar Inside. Cette manifestation était organisée par une société allemande, « On Entertainment », qui louait une partie de notre espace. Lorsque nous avons appris par une mise en demeure d’un cabinet d’avocat anglais, qu’il y avait un problème de légalité avec cette exposition accueillie dans nos locaux, nous nous sommes vus obligés de réagir. »

Steve Lazarides, ancien agent de Banksy et concepteur de l’exposition, ainsi que les propriétaires de certaines des œuvres exposées, avancent que l’organisateur allemand n’avait pas l’autorisation pour monter cette manifestation à Bruxelles et que les problèmes avec la société On Entertainment auraient commencé dès l’arrivée de l’exposition à Berlin.

Prise entre deux feux, l’asbl Strokar Inside a préféré prendre les devants en mettant les œuvres à l’abri. Suite à une requête en extrême urgence au tribunal du commerce, elle a obtenu que les œuvres soient mises sous séquestre. « Jeudi, deux huissiers accompagnés de trois personnes spécialisées dans le transport d’œuvres d’art sont venus procéder à l’emballage et à la mise sous séquestre. »

Pas simple de se faire rembourser

Apparemment, les choses ne se sont pas passées sans mal, l’organisateur allemand ayant fait lui aussi le déplacement. À tel point que la police a été appelée sur place pour veiller au bon déroulement des opérations. Depuis l’exposition est fermée, ce qui n’est pas sans poser problème pour les amateurs qui avaient acheté leur ticket d’entrée par internet. « Nous ne pouvons que les renvoyer vers l’organisateur allemand puisque c’est de lui que dépend tout le système de réservation. Le problème, c’est que vendredi, l’avocat d’« On Entertainment » a débarqué à son tour, assurant que tout cela allait être réglé en deux ou trois jours et que l’exposition allait rouvrir. Ce qui n’est pas du tout le cas. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Internet|Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite