Accueil Monde

Affaire Khashoggi: quand le prince héritier saoudien tente de se refaire une crédibilité

A quelques jours du G20, le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane (« MBS ») veut se refaire une réputation après le funeste épisode de l’assassinat du journaliste Khashoggi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire Khashoggi », du nom de ce journaliste saoudien exilé assassiné dans le consulat de son pays à Istanbul le 2 octobre dernier, poursuit décidément le prince héritier d’Arabie saoudite. Soupçonné par la terre entière d’avoir commandité ce meurtre, Mohamed Ben Salmane (« MBS ») tente vaille que vaille de recoller les morceaux de sa crédibilité fracassée. Ainsi, avant de se rendre au sommet du « G20 » à Buenos Aires vendredi et samedi, le jeune prince a-t-il entrepris une série de visites. Tout cela pour apprendre, ce 26 novembre, que l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch, avait porté plainte contre lui devant la justice argentine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs