Accueil Culture

Maurice Béjart et Salvador Dali, réconciliés à travers une exposition

Le peintre espagnol et le chorégraphe français ont un passé en commun. Aujourd’hui, la Maison Béjart, à Bruxelles met Salvador Dali à l’honneur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Sur le gramophone, un vinyle où, en face B, on peut entendre une interview de Dali. Sur la face A, l’air de La Dame espagnole et le chevalier romain, un opéra-bouffe de Maurice Béjart, créé en 1961 à La Fenice de Venise où deux guest-stars – hormis les danseurs Ludmilla Tcherina et Germinal Casado – figuraient au générique : le parfumeur Jean-Paul Guerlain, qui concocta pour le spectacle une substance savonneuse et parfumée nommée Nébuleuse, et Salvador Dali qui signa les décors, les costumes, et s’échina à rendre ces bulles… carrées. « Tant qu’elles étaient dans les moules maniés par les danseurs, elles étaient carrées, expliqua le chorégraphe des années plus tard, mais dès qu’elles s’évadaient, elles redevenaient rondes ! Il ne pensait qu’à ça, le reste, il s’en fichait éperdument ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs