Accueil Belgique Politique

Des sénateurs s’ennuient, une nouvelle réforme est attendue

Groen et la N-VA réclament la suppression de l’institution qui a vu ses compétences réduites à peau de chagrin depuis 2014. Deux sénateurs ont affirmé à la télévision qu’ils étaient payés à ne rien faire. « Le statu quo n’a pas de sens », confirment les constitutionnalises.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Discussion surréaliste ce lundi soir à la télévision publique flamande. Les sénateurs Pol Van Den Driessche (N-VA) et Petra De Sutter (Groen) débattent de la suppression du Sénat. Quand la journaliste leur demande si leur fonction est « superflue » et s’ils y « perdent leur temps », le premier répond : « Oui ! ». La seconde confirme tout en concédant qu’il s’agit d’une «  lecture cynique mais honnête de la réalité  ». Pol Van Den Driessche enfonce le clou en affirmant gagner «  3.000 euros bruts par mois pour ne rien faire et pour ne rien dire  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 28 novembre 2018, 15:58

    La seule vraie bonne idée est de faire du Sénat une assemblée de citoyens tirés au sort. Lire ou relire d'urgence le livre de David Van Reybrouck "Contre les élections" sur la démocratie participative qui expose clairement pourquoi c'est devenu une véritable urgence démocratique (avant une explosion populiste généralisée) et surtout comment s'y prendre pratiquement. Mais ça n'est pas demain la veille, pour 2 raisons: La 1ère étant que les partis n'en veulent pas parce qu'ils abandonneraient ainsi une bonne partie de leur pouvoir absolu sur les assemblées où ils ne représentent plus qu'eux-mêmes. La 2ème étant que la Flandre nationaliste ne veut absolument pas de quoi que ce soit qui puisse à termes reconstruire la maison Belgique qu'elle s'ingénie à détruire depuis des décénies, et d'autant plus que la NVA est maintenant un parti au pouvoir. Les partis présenteront donc tous leurs "bonnes" raisons pour dire que la démocratie participative, à ce niveau, est une fausse bonne idée.

  • Posté par Jos Theys, mercredi 28 novembre 2018, 14:21

    Qu'on supprime le sénat fédéral. Les F sont libre de se créer des sénats régionaux à Bruxelles, Walonie et la Belgique de l'Est. Missions ? Discuter, aviser, représenter leur région dans le monde, étudier et délivrer des rapports, créer des ponts avec d'autres instances.....

  • Posté par Camal André, mercredi 28 novembre 2018, 9:18

    Au minimum deux personnes honnêtes. Et que dire des gouvernements provinciaux?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs