Accueil Opinions

Quel sera le nouveau mot de l’année? Faites vos propositions (sondage)

Quel sera le « nouveau mot de l’année » 2018 ? L’an dernier, c’est « Fake news » qui avait emporté les suffrages des lecteurs du Soir. Lequel lui succédera ?

Temps de lecture: 2 min

Quel sera le « nouveau mot de l’année » 2018 ? L’an dernier, c’est « Fake news » qui avait emporté les suffrages des lecteurs du Soir. Lequel lui succédera ?

Pas de changement pour ce quatrième millésime de l’opération menée par Le Soir et l’UCL. La formule reste la même. Et l’objectif aussi : il s’agit toujours, en s’appuyant sur les propositions du grand public, de faire émerger le mot ou la locution qui a connu une diffusion significative en 2018 et que l’on ne trouve pas encore dans l’édition la plus récente des dictionnaires usuels du français tels que le Petit Robert ou le Larousse.

Concrètement : il s’agit de recueillir les propositions des lecteurs du Soir via notre site internet. C’est important : le mot ou la locution que vous soumettrez doit être accompagné d’une (courte) définition. Il est possible de soumettre des propositions de néologismes jusqu’au 30 novembre.

Bonnes idées

Le mot de l’année sera sélectionné par un jury composé de personnalités du monde des lettres. Ce dernier en gardera dix, sur la base de leur originalité et leur forme sonore et graphique, et les soumettra aux votes des lecteurs du Soir. À la fin du mois de décembre, le vote sera clôturé et nous saurons quel mot nouveau a marqué l’année 2018.

Bon à savoir, le mot « seum », signifiant la frustration, la colère, figure déjà au dictionnaire. Idem pour « grossophobie » ou « jupitérien », qui ont certes refait surface cette année, mais sont plus anciens qu’on ne pourrait le penser.

Invalid Scald ID.

Participez sur mobile

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une