Accueil Sports Football Ligue des Champions

Ivan Leko heureux de la prestation du FC Bruges à Dortmund (0-0): «On a réussi un bel exploit»

Après avoir connu des semaines difficiles, Ivan Leko pouvait être fier de ce partage acquis sur la pelouse du Borussia Dortmund, dans le cadre de la cinquième journée de la Ligue des champions.

Vidéo - Temps de lecture: 3 min

Le Club Bruges a pris un point à Dortmund (0-0) mercredi lors de la cinquième journée de la Ligue des champions, au terme de laquelle les Brugeois sont assurés de passer l’hiver européen. Le club de la Venise du Nord, troisième de son groupe, est en effet reversé en seizièmes de finale de l’Europa League, tandis que l’Atlético Madrid et Dortmund sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Ivan Leko, accrocher le leader de la Bundesliga chez lui n’est pas donné à tout le monde…

Non, et c’est pourquoi je suis fier de ce que mes joueurs ont produit ici, en démontrant de l’envie, de l’énergie, de la bonne volonté. Ils ont dû s’adapter rapidement à un nouveau système tactique, et je trouve qu’ils ont été presque parfaits sans la balle, en ne laissant que deux occasions en première période à Dortmund et seulement quelques-unes après le repos. Pourtant, quand on voit la confiance qui habite cette équipe en ce moment, la qualité de Pulicic, Reus, Alcacer, Sancho et tant d’autres, c’est un bel exploit que nous avons réussi. De notre côté, nous avons espéré nous imposer et on a eu quelques petites occasions via Wesley, Vanaken ou Dennis. Ce partage est parfait pour notre image, pour l’image du football belge.

Cette équipe n’avait jamais terminé un match sans marquer à domicile cette saison. C’est aussi le mérite de votre défense, non ?

Oui, d’autant que c’est totalement mérité. Déjà à domicile, nous avions superbement joué sans en recueillir les dividendes qui nous revenaient. On avait fait preuve à l’époque d’une excellente organisation sans leur concéder la moindre chance ouverte. Ici, ils en ont eu combien ? Deux ou trois ? Il ne faut pas oublier que le Borussia est une équipe du top, qui n’a pas 9 points d’avance sur le Bayern par le fruit du hasard, qui a marqué trois buts contre Monaco, quatre contre l’Atlético. Nous avons prouvé que nous n’étions pas seulement l’équipe romantique que certains voyaient en nous, qui ne fait qu’attaquer. Cette fois on a joué le résultat, c’était presque un rêve de prendre un point ici. Là, c’est la réalité, on doit juste en profiter et nous servir de cette confiance pour avancer en championnat.

A-t-on enfin vu le vrai Sofyan Amrabat ?

Pour moi, il était l’un des meilleurs acteurs sur la pelouse avec sa puissance, sa personnalité. J’ai toujours dit que j’attendais de lui qu’il devienne un gangster positif sur un terrain. Il a montré ce soir pourquoi Feyenoord l’avait acheté si cher, pourquoi il avait brillé en Ligue des champions la saison passée, pourquoi nous avons cru en lui. Il sort d’une période difficile, où il a été écarté de la sélection mais il a travaillé d’arrache-pied et mérite ce qui lui arrive. À lui de prouver qu’il peut continuer sur ce chemin.

Vous êtes qualifiés pour l’Europa League mais ne pouvez plus poursuivre en C1 : à quoi doit-on s’attendre pour le dernier match face à l’Atlético ?

Ce sera un match de prestige que l’on prendra au sérieux. On a montré qu’on méritait notre place dans cette compétition. Notre objectif initial est atteint. On a pris cinq points et on passera l’hiver au chaud. Contre l’Atlético, on essayera de produire du beau football tout en visant un résultat. Après, seulement, on pourra penser au mois de février…

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb