Accueil Lettres à nos arrière-petits-enfants

Lettres pour le climat: pour Jean-Pascal van Ypersele, il faut «gagner la bataille contre le profit à court terme et l’injustice»

Ce sont des personnalités belges de tous horizons. A la veille de la grande marche pour le climat et de la COP 24, Groupe One et Eco Res leur ont demandé d’imaginer la lettre qu’ils pourraient bien écrire à leurs arrière-petits-enfants en relation avec le sujet. Les créations sont parfois sérieuses, parfois fantaisistes, toujours sincères. « Le Soir » publie ces contributions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Chers arrière-petits-enfants,

Au moment où je vous écris cette lettre, je ne sais pas comment ira le monde autour de vous. Même si je travaille depuis 40 ans sur le futur du climat, je ne peux savoir quels choix seront faits dans les années qui viennent. Or, ce sont ces choix qui détermineront très largement votre qualité de vie en 2118.

Aujourd’hui, j’ai peur que l’humanité ne se rende pas assez vite compte de l’impasse dans laquelle elle fonce. Au moment où je vous écris, de nombreuses personnes bloquent des routes parce qu’elles doivent payer un tout petit peu plus cher le liquide polluant qu’elles veulent continuer à brûler dans leur vieux moteur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jean-Claude Morgenthal, dimanche 2 décembre 2018, 13:03

    Quand le prix du barril de pétrole aura atteint un niveau inabordable de par la raréfication du produit. Le prblm sera en partie résolu. Actuellement tant en Chine qu'aux USA se développe un nouveau type de centrale nucléaire, au thorium, à très basse pression, générant très peu de déchets et pouvant mm brûler les actuels. Première mise en exploitation prévue en 2030. On en parle très peu, pour ainsi dire, pas du tout.

  • Posté par Lacroix André, samedi 1 décembre 2018, 17:13

    De très belles lettres , à lire et relire absolument . Et desquelles il ressort avec évidence que les solutions éventuellement trouvées et mises en oeuvre seraient très largement le fait des citoyens eux-mêmes plutôt que la résultante de décisions politiques courageuses ( que nous attendons vainement à ce jour ) . Ce n'est que quand ils auront constaté qu'une majorité de citoyens électeurs veulent un changement profond de la société que nos responsables politiques agiront à leur tour .

Aussi en Lettres à nos arrière-petits-enfants

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs