Pacte migratoire: «Celui qui opte pour une majorité alternative retire la prise du gouvernement», prévient la N-VA

© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir
© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

Une majorité alternative, permise grâce à des partis de la majorité, appuyant les propositions de résolution de l’opposition CDH, Ecolo et Défi en faveur du pacte de l’ONU sur les migrations, entraînera un problème de confiance, a averti jeudi le chef de groupe N-VA Peter De Roover dans l’émission Villa Politica sur la VRT.

Ces propositions sont à l’ordre du jour de la commission des Affaires étrangères de la Chambre dans laquelle des experts seront entendus mardi à propos du pacte. Si elles sont adoptées, «je pense que cela reviendra à rompre la confiance en cette coalition», a indiqué Peter De Roover. «J’ai l’impression que cela reviendra à nous pousser hors du gouvernement», a-t-il précisé, refusant d’endosser la responsabilité d’une chute de l’équipe Michel. Ceux qui, au sein de la majorité, prendront la responsabilité de participer à une majorité alternative «tireront la prise», a estimé le chef de file nationaliste.

Sur le même sujet
Pacte migratoire
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous